Skip to content

Télétravail - Pourquoi l'agilité numérique des outils RH offre aux entreprises de nouvelles options pour gérer leurs collaborateurs

L’année passée a été le théâtre d’importantes remises en question de la part des équipes RH comme nous avons pu le souligner dans l’une de nos récentes études : télétravail forcé puis choisi, travail hybride, intégration distanciée des collaborateurs dans certains cas. A cette occasion, les entreprises ont pu s’interroger sur les nouveaux outils RH potentiellement à leur disposition et susceptibles d’offrir de nouvelles options pour gérer leurs collaborateurs différemment.

En effet, les outils numériques se sont avérés précieux pour aider les hommes dans cette période de crise inédite. Il s’agit désormais de savoir quel équilibre trouver entre l’humain et le digital et quelles sont les configurations à retenir de cet épisode.

Une claire volonté de flexibilité de la part des collaborateurs

La pandémie a permis de comprendre la pluralité des configurations de travail qui se présentent aux collaborateurs : en présentiel, à distance ou en mode hybride. A l’heure actuelle, un sondage OpinionWay de mai 2021 dit que 74 % des salariés ne souhaitent plus travailler au bureau sur la totalité des cinq jours de la semaine. Cadremploi renchérit en disant que 80 % des cadres souhaitent pouvoir déménager en région, la crise ayant fait prendre conscience à certains de la volonté de changer de style de vie.

Désormais, le collaborateur souhaite avoir son mot à dire sur sa façon de travailler, intégrant une part de télétravail, et sur l’équilibre entre sa vie professionnelle et privée. Nous changeons de paradigme : des sujets comme les horaires de travail, le lieu sur lequel il s’effectue et son organisation, qui étaient autrefois dictés de manière descendante, font maintenant l’objet de discussions et de négociations.


"Il appartient aux équipes RH de maîtriser les outils numériques devenus indispensables à un travail efficace en toutes circonstances."


Les équipes RH apprennent la méthode agile

Les entreprises et leurs différents départements supports se tournent vers la méthode agile. Elle prône l’adaptation en continu des équipes afin de développer des solutions et mener des projets informatiques de la manière la plus pertinente possible. Or, les départements RH y étaient jusque-là restés assez étrangers. Une situation qui pose question quand on sait que ces équipes RH ont, entre autres, la charge de la transformation digitale des processus et la mise à disposition d’outils innovants pour aider les collaborateurs dans leurs missions au quotidien.

Il appartient donc aux équipes RH de maîtriser les outils numériques devenus indispensables à un travail efficace en toutes circonstances, pour pouvoir à leur tour en promouvoir l’usage par les collaborateurs. La DRH doit montrer l’exemple et comment, concrètement, ces outils aident l’humain à être plus efficace au quotidien.

L’agilité numérique au service de la pertinence

Un SIRH hébergé dans le cloud par exemple, va aider les équipes RH dans la dématérialisation des documents ou encore dans des solutions RH analytiques. Des fonctionnalités particulièrement utiles pour penser les besoins en termes de capital humain et baser ses décisions sur des facteurs que l’outil permet de visualiser.

Cette maîtrise technologique fait partie des conditions pour mettre en place de changements structurels. L’automatisation participe à recentrer l’attention sur l’humain et s’assurer de son bien-être en permettant une gestion facilitée des équipes, notamment grâce au planning, à l’anticipation des ressources, la gestion des carrières etc.

Les collaborateurs doivent pouvoir bénéficier de formations pour utiliser correctement ces dispositifs et exploiter tout leur potentiel. La direction des ressources humaines fait désormais office de pont entre les différentes dimensions de l’agilité en entreprise : l’agilité numérique et l’agilité humaine. En effet, ces investissements technologiques et changements organisationnels doivent permettre d’améliorer les organisations d’un point de vue structurel. La capacité à penser le futur du travail passe plusieurs étapes notamment en rendant possible le travail efficace à distance, la prise de décision y compris en configuration de crise mais aussi l’anticipation du futur et des aléas.

Related Insights


Étude de cas : Évaluation d’instance Workday - Direct Line Group

Direct Line a été créée en 1985 en partenariat avec le groupe Royal Bank of Scotland (RBS). Après avoir acquis un certain nombre de sociétés sur plusieurs années, Direct Line est sorti du groupe RBS en 2012, et a été rebaptisé Direct Line Group.

Témoignage client : Centrica

Aider un client de longue date à éliminer la complexité en passant à Workday : comment Alight Solutions et Centrica ont amélioré l’expérience des salariés, ce dont tout le monde a profité.